Hina Eteroa des Dolgans
Hina Eteroa des Dolgans
Hiro Fukumi des Dolgans
Hiro Fukumi des Dolgans
Hell's Dagon des Dolgans
Hell's Dagon des Dolgans

LA STERILISATION PRECOCE

L'élevage des Dolgans pratique la stérilisation précoce pour les chatons destinés à la compagnie. Comme le précise l'étude du docteur Corinne LARUELLE, il n'y a aucun risque pour la santé du chat.

Corinne Laruelle
Docteur Vétérinaire CES d’ophtalmologie et de dermatologie vétérinaires Praticienne au Havre (clinique exclusivement féline)
Récemment, des études  ont comparé les risques entre la stérilisation pré-pubertaire (moins de 6 mois) et une stérilisation post-pubertaire. Ces mêmes études semblent encourager cette intervention très précocement : à partir de 7 semaines ou plus simplement dès que le chaton atteint un poids de 0,9 kg.

1. Arguments pour une stérilisation précoce
Les arguments pour une stérilisation pré-pubertaire sont :
- La réduction de l’agressivité envers les étrangers (hommes et animaux) et la diminution de la fréquence des marquages urinaires
- La diminution de la fréquence des abcès (chez les mâles) : cette diminution est valable pendant les cinq premières années après castration, mais au-delà il n’existe plus de différence significative
- La diminution de l’incidence de l’asthme et des gingivites, bien qu’aucune explication de ce phénomène ne soit établie  ;l’absence d’augmentation des fractures des os longs, malgré le retard de la fermeture du cartilage de conjugaison notée lors d’une étude radiographique
- L’absence d’apparition d’hyperplasies fibro-épithéliales et la diminution de l’incidence des tumeurs mammaires malignes (80 % des tumeurs ) : ce dernier point est vérifié en pratique quotidienne bien que les publications précisent que seuls 10 % de ces tumeurs

2. Sujets controversés
Deux pathologies sont sujettes à controverse :
l’obstruction urinaire : beaucoup d’études montrent que la castration précoce entraîne des différences anatomiques dans le développement du pénis, mais que celles-ci n’entraînent pas plus de troubles urinaires occlusifs que lors d’une castration plus tardive  ;la prédisposition à l’obésité et le diabète sucré : les dernières études (sur un échantillon de 1200 chats soit 100 à 125 chats par an pendant 11 ans) ne montrent pas d’augmentation pour chacune de ces deux pathologies en comparaison avec des animaux stérilisés après la puberté .

3. Cas particulier des refuges
Le choix de la stratégie de stérilisation en refuge s’effectue entre la stérilisation systématique avant l’adoption et celle promise dans le cadre d’un contrat avec l’adoptant.Malheureusement, dans ce dernier cas, un bon nombre de propriétaires tarde et laisse les chattes avoir une première portée ou utilisent des méthodes contraceptives médicales pour éviter les chaleurs. Or, les effets indésirables des médicaments contraceptifs ne sont pas négligeables. Quant aux populations errantes, il est plus facile d’attraper les chatons et de les remettre sur leur site stérilisés plutôt que de leur laisser faire des portées et concourir à une surpopulation féline.